//
you're reading...
Boycott, Uncategorized

Boycott: Mobilisation pour les cinq militants pro-Hamas poursuivis à Mulhouse

L’appel au boycott de la campagne BDS participe au développement de l’antisémitisme en France

Après avoir appelé au boycott des produits israéliens à l’hypermarché Carrefour d’Illzach, cinq militants de la proche du Hamas sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Mulhouse. Ce sont eux qui l’annoncent, dans un communiqué diffusé mardi 10 août : cinq membres du collectif Boycott 68 devront répondre, le 13 septembre prochain au tribunal correctionnel de Mulhouse, de provocation « à la discrimination, à la haine ou à la violence ». Il leur est reproché d’avoir participé, le 26 septembre 2009, à une action appelant au boycott des produits importés d’Israël dans les rayons de l’hypermarché Carrefour d’Illzach revêtus de T-shirts portant l’inscription « Palestine vivra, Boycott Israël » ( L’Alsace du 27 septembre 2009). Un appel pour une mobilisation de soutien est lancé par le site Euro Palestine: « Notre soutien doit s’exercer pleinement, et commencer par l’envoi d’une lettre de chacun(e) de nous, telle qu’ils nous la réclament, pour en faire état auprès du président du Tribunal», précise l’appel. Voici la lettre type à compléter et envoyer aux militants proche du Hamas de Mulhouse inculpés, « qui la transmettront au Président du Tribunal correctionnel de Mulhouse » que Euro Palestine demande:

Monsieur le Président,

Je soussigné(e) ,…………..……..……….………………………

m’adresse à vous, pour vous informer que je participe au boycott des produits de l’occupant israélien des territoires palestiniens, et refuse ainsi de me rendre complice des crimes commis par l’Etat d’Israël contre un peuple sans défense, et en violation totale du Droit International dont le droit humanitaire.
Je l’avoue, je participe au boycott des produits de ce pays aujourd’hui guerrier, conquérant et oppresseur. Je l’avoue, c’est de toute ma voix et de tout mon cœur que je participe à cet acte de résistance, qui est un acte pacifique et raisonné.
J’élève ainsi ma voix contre l’indignité des crimes commis, et contre la colonisation par l’Etat d’Israël de la Palestine.
Face à l’inertie des autorités françaises et européennes, qui se refusent à prendre des sanctions à l’encontre d’un Etat qui commet des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, j’estime qu’il est de mon devoir moral de porter assistance à un peuple en danger. Face à une colonisation qui se poursuit depuis des décennies, en violation de nombreuses résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies, face à la construction d’un mur jugé illégal par la Cour de Justice Internationale de la Haye, à l’emprisonnement et à l’assassinat de milliers de femmes d’hommes et d’enfants, je réponds à l’appel lancé par la société civile palestinienne, en participant à la campagne de Boycott, de Désinvestissement et de Sanction (BDS) visant l’occupant israélien et les entreprises qui s’y associent.
Comme pour l’Afrique du Sud du régime d’apartheid, le boycott, dans le cadre de cette campagne, me semble le seul moyen pacifique de faire respecter les droits de l’homme et le droit international, sans lesquels nous sommes menacés par la loi du plus fort, c’est à dire la barbarie. C’est dans cet esprit que je participe à cette campagne et que j’appelle mes concitoyens à y participer.
Je cesserai de boycotter l’Etat d’Israël et ses produits quand il cessera de boycotter le peuple palestinien, de l’emmurer, de le priver de ses droits fondamentaux, de nourriture, de travail, de libre circulation, et de son droit à l’auto-détermination.
J’apprends que cinq militants du Collectif Boycott 68 sont convoqués devant le Tribunal correctionnel de Mulhouse. Je constate qu’aucun acte de violence, de dégradation ou de pression sur les personnes relatif à l’action du 26 septembre 2009, n’a été signalé.
Pour faire valoir ce que de droit lors de l’audience du tribunal correctionnel le 13 septembre 2010 concernant l’assignation des cinq militants du Collectif Boycott 68.

à ………………….………………, le / / .

>> Farida Trichine, Justice Pour La Palestine Alsace
Henri Eichholtzer, Association France Palestine Solidarité 68
Mohammad Akbar, Association REDA (de la dynamique Présence Musulmane)
Aline Parmentier, secrétaire départementale du PCF 68
Jacques Ballouey, Les Verts 68
Contact : tél : 06 23 63 65 23 ou 06 43 38 84 74

Le BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme) estime de son côté que l’appel au boycott des produits israéliens lancé par les militants de la campagne BDS participe au développement de l’antisémitisme en France.
« Ils importent un conflit. Ils échauffent les esprits. S’ils pensent faire gagner la cause palestinienne par ce biais, ils se trompent », dit Sylvain Zenouda, vice-président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, joint hier par L’Alsace. Il fustige « d’autant plus » cet appel au boycott « que certains produits israéliens sont fabriqués avec le concours de Palestiniens », relève-t-il, voyant par ailleurs dans les actions menées en grandes surfaces « une atteinte à la liberté de circuler » des consommateurs. Et quand on évoque « l’atteinte à la liberté d’expression » mise en avant par les militants haut-rhinois poursuivis en justice, M. Zenouda répond : « Il y a des moyens démocratiques pour s’exprimer ».
Les poursuites engagées au tribunal correctionnel de Mulhouse ne sont pas les premières du genre en France. Le 10 février dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à 1 000 € d’amende, pour incitation à la haine raciale, une militante de la Ligue des droits de l’Homme qui avait apposé un autocollant « Boycott apartheid Israël » sur des jus de fruit provenant d’Israël dans une grande surface de Mérignac.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Boycott: Mobilisation pour les cinq militants pro-Hamas poursuivis à Mulhouse

  1. Ces minables sont vraiment impayables. Les
    dernières statistiques du commerce Israelien
    montrent une hausse tès sensibles des expor-
    tations de ce pays. De plus, lors d’une intervieuw
    d’un membre du hamas au sujet de l’ouverture
    d’un centre commercial à gaza, il a affirmé que
    les marchandises vendues dans ce centre sont
    de provenances diverses, dont Israel. Dans ces
    conditions, à quoi ça sert de boycoter dans le
    but « d’aider » gaza, si les gazaoui eux memês
    consomment israelien.
    Vraiment minables ces minables.

    Publié par Cohen | 3 septembre 2010, 11:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

août 2010
D L M M J V S
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :