//
you're reading...
Proche-Orient

ONU: Nul n’est ressorti indemne du discours de Netanyahu hier. Ni Ahmedinejad ni les Nations-Unies ni l’Autorité palestinienne

Revue de la presse israélienne après le discours dAhmedinejad à lONU

Revue de la presse israélienne après le discours d'Ahmedinejad à l'ONU

Le Premier ministre israélien s’en est violemment pris à l’organisation au sein de laquelle il a débuté sa carrière politique. Nul n’est ressorti indemne du discours de Binyamin Netanyahu hier. Ni Ahmedinejad ni les Nations-Unies ni l’Autorité palestinienne, remarque l’analyse de Tzah Yoked et Maya Bengal dans le quotidien Maariv: « Il y a un mois, j’étais dans la localité allemande de Wannsee où, en 1942, se sont réunis les hauts responsables nazis et ont décidé d’exterminer mon peuple », a ouvert M. Netanyahu son discours dont la première partie était consacrée aux propos négationnistes du président iranien. Brandissant les protocoles de la conférence au cours de laquelle a été décidée la « solution finale », le Premier ministre a demandé : « Ces protocoles aussi sont-ils mensongers ? » M. Netanyahu a évoqué le discours prononcé la veille par le président iranien, Mahmud Ahmedinejad, a salué ceux qui ont choisi de quitter la salle avant de réprimander ceux qui sont restés à écouter le discours.[…]
« Durant la demi-heure qu’a duré son discours, Netanyahu nous a presque tous représentés. Le mainstream israélien sain d’esprit, de Méretz à l’Union nationale, de Shelly Yahimovitz à Benny Begin, était à ses côtés. Il me semble même que certains des députés arabes auraient approuvé certains passages du discours, notamment ceux sur l’Iran » souligne de son côté Ben Caspit dans le même quotidien.
« Certains ont cependant choisi de rester, parmi eux les représentants de la Suède, qui assume la présidence de l’Union européenne, de la Jordanie et de l’Autorité palestinienne » remarque Yaniv Halili dans Yediot Aharonot. Les représentants grecs sont allés jusqu’à serrer la main d’Ahmadinejad après le discours pour le féliciter. Le président iranien n’a pas nié publiquement la Shoah mais son discours était clairement teinté d’antisémitisme. Étonnamment, Ahmedinejad s’est abstenu d’évoquer cette fois-ci le programme nucléaire iranien.
Le Yediot Aharonot a appris qu’il y a quelques jours, les représentants allemands et français ont mis en garde l’Iran de ne pas profiter de la tribune offerte par les Nations-Unies pour tenir des propos provocateurs concernant le nucléaire.
« Le président a lancé publiquement un défi aux dirigeants. Ils doivent maintenant rentrer chez eux, faire face à ceux qu’ils représentent et leur parler des chances de paix face aux dangers de l’inaction ». C’est ce qu’a déclaré le chef de cabinet de la Maison Blanche, Rahm Emanuel, dans une interview à la télévision publique américaine PBS, rapporte Akiva Eldar dans Haaretz.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

septembre 2009
D L M M J V S
« Août   Oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Les News

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :