//
you're reading...
Islam & Société Civile, Religions

Le dialogue de l’Église avec l’Islam est entré dans une nouvelle étape, difficile et complexe

« Il y a une peur, une incompréhension que nous devons prendre en compte », confie Sœur Colette Hamza, xavière à Marseille

Les responsables du dialogue avec l’islam dans les diocèses doivent s’adapter à un contexte plus compliqué et difficile, souligne Isabelle de Gaulmyn dans La Croix. C’est ce qui se dégage d’une enquête qui vient d’être effectuée auprès des responsables diocésains engagés dans dialogue avec l’islam, et dont le P. Christophe Roucou, responsable du Service des relations avec l’islam (SRI) des évêques de France, a rendu compte à l’occasion de sa session annuelle, samedi 5 décembre.
L’islam s’est durablement installé dans le paysage français. La fréquentation des mosquées est en augmentation, notent les délégués. Plus visible, cet islam reste néanmoins extrêmement divisé. Une partie des musulmans, notamment dans la jeune génération, est tentée par une radicalisation des positions : enfants refusant d’entrer dans une église, multiplication du voile, revendications plus identitaires… « Les positions de certaines mosquées sur les conversions de jeunes venus du christianisme, en particulier les femmes mariées avec des musulmans apparaissent plus intransigeantes », remarque un délégué. De ce fait, les clivages se développent au sein des communautés musulmanes. Ainsi, à Val-de-Reuil (Eure), la mosquée, à tendance dure, ne fait plus l’unanimité ; un lieu de prière dissident est apparu. D’où, pour les chrétiens, la difficulté de choisir entre des interlocuteurs souvent opposés.
Ces évolutions profondes ne sont pas sans provoquer des crispations aussi du côté catholique. Notamment pour les chrétiens habitant les cités. « Il y a une peur, une incompréhension que nous devons prendre en compte », confie Sœur Colette Hamza, xavière à Marseille. « Dans certaines cités, témoigne un autre, les “Gaulois” se sentent étrangers ; dans un service administratif, ils ont le sentiment qu’une femme voilée est mieux acceptée qu’une femme portant une croix… » En réalité, au quotidien, les relations de voisinages sont bonnes. Mais dans les quartiers, « nombre de chrétiens se sentent envahis par la présence croissante de l’islam, sa visibilité ». Ce qui, au passage, pose la question d’une présence d’Église dans les cités populaires.[…] Lire l’intégralité de l’article

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Le dialogue de l’Église avec l’Islam est entré dans une nouvelle étape, difficile et complexe

  1. « Mais dans les quartiers, « nombre de chrétiens se sentent envahis par la présence croissante de l’islam, sa visibilité »

    Il demande à ce que les musulman ne soient plus visible … s’ils avaient essayé de repeupler les églises qui deviennent de plus en plus désertes, ils n’auront pu ce sentiment là.

    Il faut mettre sur le dos de l’Islam et des musulmans leurs présences et leurs retour à la pratique de leurs cultes.

    Publié par Slim | 12 décembre 2009, 18:30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

décembre 2009
D L M M J V S
« Nov   Jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :