//
you're reading...
Hamas

Richard Prasquier, président du Crif, proteste contre l’attitude « inacceptable » de l’UOIF

Trois mois après le cessez-le-feu, la guerre de Gaza continue de laisser des traces dans les relations entre communautés juive et musulmane en France, selon Henri Tincq

Trois mois après le cessez-le-feu, la guerre de Gaza continue de laisser des traces dans les relations entre communautés juive et musulmane en France, selon Henri Tincq

Source Le Figaro & TF1 18 Avril 2009 | Lors du 26e congrès de l’Union des organisations islamiques de France, Fouad Alaoui, le vice-président, a attaqué les institutions juives de France. Des propos qui ont fait réagir Richard Prasquier, le président du Crif. « La ligne rouge avait déjà été franchie quand l’UOIF avait parlé de génocide sans précédent à propos de l’action armée israélienne à Gaza (ndlr: du 27 décembre à la mi-janvier). C’est un terme inacceptable, une formulation inouïe. Il faut que les mots gardent leur sens. Vous vous rendez compte de ce que ça représente pour quelqu’un comme moi qui ai perdu une partie de sa famille dans les camps« . Fouad Alaoui a placé la question « palestinienne » au cœur de son discours, « condamnant de manière détournée l’existence même d’un état juif », toujours selon Le Figaro. Richard Prasquier, lui, rappelle que la position du Crif, qui regrette les victimes civiles palestiniennes et prône un double Etat dans cette région, n’a pas changé. « L’Etat d’Israël est un Etat reconnu par les Nations Unies, c’est un Etat parfaitement légitime », martèle-t-il. Du côté du Crif, on cherche aussi à montrer que les relations avec l’UOIF font figure d’exception et ne s’applique pas, par exemple, au CFCM (Conseil français du culte musulman).
« Plus qu’un phare spirituel, le CFCM n’est plus guère qu’un syndicat d’intérêts mélangés », remarque Henri Tincq, (ndlr, spécialiste des questions religieuses à la Croix et au Monde de 1985 à 2008) dans un article publié sur Slate.fr. Et d’ajouter:  « Aucune communauté ne peut plus être à l’abri du regard de l’autre dans la France d’aujourd’hui. Toutes les enquêtes montrent que la majorité de la population juive a compris l’intérêt d’un dialogue avec les musulmans et que, de leur côté, mieux ils sont intégrés en France, moins les musulmans sont tentés par l’antisémitisme. On en regrettera d’autant plus ces nouvelles formes de raidissement politique qui desservent la cause du dialogue et de la paix dont ces communautés devraient être les exemples. Jusqu’au Moyen-Orient. »

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

avril 2009
D L M M J V S
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :