//
you're reading...
France, Hamas, Hezbollah

Mon ennemi n’est pas un monde arabo-musulman anonyme et aisément diabolisé…

Francine Kaufmann – Université Bar Ilan (Israël).| dimanche 18 janvier 2009 | […] mon ennemi n’est pas un monde arabo-musulman anonyme et aisément diabolisé mais seulement ceux des intégristes qui refusent d’accepter ma présence comme Etat légitime sur la terre d’Israël et qui sont prêts à me rayer de la carte par tous les moyens. J’inclus notamment parmi eux le mouvement terroriste du ‘Hamas, même s’il a aujourd’hui pignon sur rue après avoir réussi à s’imposer dans les élections à Gaza à la suite d’un putsch et d’une véritable guerre civile engagée avec les représentants légitimement élus de l’Autorité palestinienne.[…] Ainsi donc ce que je vis, ce que je connais intimement par une fréquentation quotidienne de la réalité de cette région, peut-être jugé et facilement écarté d’un geste ennuyé de la main par mes amis d’au-delà des mers, convaincus qu’ils ont du conflit une vision plus juste et plus objective que la mienne. Dans leurs pays qui vivent en paix depuis tant d’années, devant leur écran de télévision qu’ils ont regardé entre deux achats de Noël et du Nouvel an et un séjour à la neige, ils se font une opinion arrêtée sur les « crimes perpétrés » par mon pays. Ils nous accusent d’avoir riposté à une « pluie de ferraille artisanale » en utilisant la force de frappe d’une armée moderne : pour eux un Goliath-Israël ivre de puissance est parti écraser un David-Gaza innocent et martyr, armé de ses seules roquettes…[…] la tradition juive ne préconise pas de ‘tendre l’autre joue’ quand on est frappé. Mais elle ne prône pas non plus la guerre sainte (ni croisade ni djihad). Les dix commandements interdisent d’assassiner (rètsa’h), non de tuer en état de légitime défense (harigua). Le Talmud affirme : « Si l’on vient pour te tuer, tue avant qu’on ne te tue ». Il prévoit l’objection de conscience et les exemptions uniquement dans une guerre considérée comme non nécessaire (mil’hémeth rechoute, « facultative »), non dans une guerre d’autodéfense (mil’hémeth ‘hova, « obligatoire »). Quant à la démesure de la réaction militaire face aux méthodes sadiques de la stratégie terroriste (je pense aussi à Guilad Shalit), je préfère en discuter en Israël où le débat agite de plus en plus notre société civile. Je souhaite bien sûr le retour rapide à une paix (même illusoire). Mais je doute que la volonté du ‘Hamas de provoquer la destruction de l’Etat d’Israël ait été réduite par la guerre et je crains que la ruine et la mort semée par mon armée n’aient fait que renforcer la haine de la population de Gaza et d’ailleurs. Si seulement vous, qui vivez au loin, pouviez prendre conscience des enjeux véritables et ne pas prendre parti sans savoir….  Lire l’intégralité de l’article
Lire également: Le Hamas dans l »impasse

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

janvier 2009
D L M M J V S
    Fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :