//
you're reading...
antisémitisme

L’ex-humoriste Dieudonné a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Paris pour « injures » antisémites

Dieudonné condamné à une amende pour injures antisémites

Dieudonné était absent à l’énoncé du verdict, souligne Marie Desnos dans Paris Match sous le titre; « Dieudonné paye son humour antisémite ». M’Bala M’Bala était jugé pour des propos tenus lors d’un spectacle au cours duquel il avait fait remettre à l’historien révisionniste Robert Faurisson le « prix de l’insolence et de l’infréquentabilité » par un individu déguisé en déporté juif. Le tribunal a considéré que certains propos relevaient de l' »injure publique envers des personnes de confession ou d’origine juive », écrit SOS Racisme dans un communiqué. L’ex-humoriste qui avait mené, pour les élections européennes du 7 juin 2009 une liste « anti-sioniste » en Ile-de-France au score moyen de 1,30 %, avait déjà fait les frais, par deux fois, de condamantion pour propos antisémites en 2007 et 2008. SOS Racisme fait référence, entre autres, aux deux condamnations pour propos antisémites qui avaient déjà été prononcées à l’encontre de Dieudonné. Le 26 juin 2008, la cour d’appel de Paris avait, en effet, confirmé sa condamnation à 7.000 euros d’amende pour avoir assimilé en 2005 la mémoire de la Shoah à de la « pornographie mémorielle ». La cour d’appel l’avait condamné le 15 novembre 2007 à 5.000 euros d’amende pour avoir comparé en 2004 les « Juifs » à des « négriers ». Patrick Bruel avait aussi intenté en 2007 au Québec une action en diffamation contre l’humoriste. Dieudonné avait été condamné à payer 75 000 dollars (46 872 euros) dans ce pays en mars 2009 pour avoir traité le chanteur français de « menteur » et de « militaire israélien ». Dieudonné qui se pose comme le redresseur de torts d’un pays qui aurait tendance à occulter son rôle dans l’esclavage et la traite des Noirs « a été invité (par le tribunal) à réviser les fondements de son humour antisémite », selon Me Stéphane Litli (Union des étudiants juifs de France).
En dépit des multiples poursuites dont il a fait l’objet, Dieudonné Mbala Mbala, n’a jamais retourné sa veste et assume ses convictions et son humour controversé, remarque Marie Desnos dans Paris Match. Et d’ajouter: « Après l’affaire Faurisson –un ancien universitaire et professeur de lettres lui-même plusieurs fois condamné pour négationnisme – des spectacles de l’ancien acolyte d’Elie Semoun ont été interdits en France et ailleurs. Ce qui ne l’a pas non plus découragé.[…] »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :