//
you're reading...
Alsace

Décès d’Adrien Zeller: Une grande perte pour l’Alsace et l’UE

Il est, après Marcel Rudloff, le second président de la Région Alsace à décéder dans l’exercice de ses fonctions. Il avait 69 ans

Il est, après Marcel Rudloff, le second président de la Région Alsace à décéder dans l’exercice de ses fonctions. Il avait 69 ans

Adrien Zeller, – président UMP de la région Alsace sans interruption depuis 1996 -, « dont la récupération après son infarctus survenu le 14 juillet dernier se déroulait dans les meilleures conditions, a présenté un nouvel accident cardiaque dont il est décédé brutalement ce samedi après-midi, en dépit des traitements immédiatement mis en route », rapporte un bref communiqué de presse diffusé par la collectivité.
« Cet économiste et agronome brillant, né en 1940 à Saverne, ville dont il fut maire pendant 24 ans, a commencé comme fonctionnaire européen à Bruxelles en 1967 avant de se lancer dans la politique en Alsace en 1973. Contre l’avis des partis et avec le seul soutien des jeunes agriculteurs, lui qui est catholique dans un fief protestant parvient en 1973 à arracher son siège de député du Bas-Rhin au sortant RPR. Un an plus tard, il arrive à la région Alsace comme conseiller », souligne la une des Dernières Nouvelles d’Alsace.
En 2004, Adrien Zeller a été visé par une des inscriptions antisémites, racistes et néo-nazies retrouvées dans le cimetière juif profané de Brumath. Parmi les inscriptions découvertes, le samedi 30 octobre 2004 dans le cimetière juif figuraient : « Adrien Zeller, tu vends l’Alsace aux Arabes » et « Ni juifs, ni arabes, ni nègres ».
« Il laissera le souvenir d’un vrai politique, ferraillant pour ses idées et les dossiers alsaciens et adorant la controverse. C’était aussi un homme attachant et simple, n’oubliant pas ses origines rurales, attentif aux autres et à ses collaborateurs, qui s’est beaucoup adouci au fil des années. Comme ses prédécesseurs, il aimait passionnément l’Alsace », remarque Yolande Baldeweck dans L’Alsace.
Après les déclarations de l’évêque lefebvriste Richard Williamson niant la Shoah, l’archevêque de Strasbourg Mgr Grallet et Adrien Zeller ont écrit au grand rabbin du Bas-Rhin René Gutman « Le négationnisme n’a et n’aura jamais aucune place dans l’Église catholique ».

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

août 2009
D L M M J V S
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :