//
you're reading...
antisémitisme

Dieudonné: après les sionistes, les féministes: Sandrine est un spectacle qui semble, comme il le dit si bien, «chié en deux jours».

Au chapitre de lhumour et de la pensée, Dieudonné tient ses promesses. Sandrine est un spectacle qui semble, comme il le dit si bien, «chié en deux jours»

Au chapitre de "l'humour et de la pensée", Dieudonné tient ses promesses. Sandrine est un spectacle qui semble, comme il le dit si bien, «chié en deux jours»

À peine sorti des élections européennes, Dieudonné est reparti au front avec Sandrine, son nouveau spectacle, en rodage à Montréal. En guise de public, ce sont plutôt des Français qui sont venus, mercredi, rigoler sur les « connasses » (les femmes), sur les cyclistes (des «pédés») et sur un discours d’Hitler traduit en guise d’avertissement pour éteindre son cellulaire, faute de quoi le propriétaire sera déporté, rapporte Anabelle Nicoud dans La Presse canadienne. Extraits: « Devant le théâtre, la poignée de manifestants anti-Dieudonné, «antisionistes et antifascistes», au style tenant tant des anarcho-syndicalistes que des skinheads, rendent l’introduction hitlérienne un brin superflue. Ce n’est pas «Dieudo» que l’on vient voir, mais un humoriste infréquentable pour les uns, juste un peu dérangeant pour les autres. Manque de bol, c’est la bête politique qui démarre le spectacle. Et la vieille rengaine démarre: Dieudo est boycotté, Dieudo n’est plus commercial. Contre les marchands du rire – il égratigne Rozon -, c’est lui, l’artisan de l’humour, condamné à tourner dans un bus tel une vieille catin, qui monte au créneau. Dieudonné fait le sale boulot, mais il est las et prévient le public : il ne fera rire «qu’avec des sujets de merde».[…] Le féminisme est un impérialisme, démontrent ses experts, campés par ses soins. Les femmes complotent pour dominer le monde, elles forment une «race» à part qui n’hésite pas, à la moindre baffe, à crier «au crime contre l’humanité» et à la «reconnaissance de crimes conjugaux comme crimes contre l’humanité». En filigrane, réapparaît le monstre politique que Dieudonné est devenu. La provocation est un fonds de commerce sans fond, alors il en remet une couche […] » Lire l’intégralité de l’article

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Dieudonné: après les sionistes, les féministes: Sandrine est un spectacle qui semble, comme il le dit si bien, «chié en deux jours».

  1. article tres partisant et franchement sans veritable fond.
    un commentaire un peu rapide.
    pour dire qu’il s’agit d’humour et pas de premier degré !!!
    les positions sont bien moins houleuses que par le passé alors s’agit il d’acharnement ?
    le libelle et les mots clefs parlent d’eux meme c’est dommage …

    Publié par myu | 15 juin 2009, 01:00

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

juin 2009
D L M M J V S
« Mai   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :