//
you're reading...
Islam & Société Civile

Nantes: La cérémonie de la première pierre de la mosquée Assalam s’est déroulée en présence de représentants de l’UOIF

Construit sur un terrain de 3 000 m2, lédifice comprendra deux bâtiments distincts : une mosquée pouvant accueillir jusquà un millier de fidèles, et un centre culturel

Construit sur un terrain de 3 000 m2, l'édifice comprendra deux bâtiments distincts : une mosquée et un centre culturel

Source: Presse Océan 12 mai 2009 | Allah akbar ! » (Dieu est grand !). Plusieurs dizaines de fidèles musulmans ont salué, hier après-midi, la pose symbolique de la première pierre de la future mosquée Assalam, dans le quartier Malakoff, rapporte Xavier Boussion dans Presse Océan. Extraits: Le projet est porté par l’Association islamique de l’Ouest de la France (AIOF), dont l’actuelle mosquée est installée dans un ancien gymnase, quai Malakoff. L’AIOF finance la construction, estimée à 4,4 millions d’euros, en quasi-totalité, la Ville apportant 200 000 € pour le centre culturel. L’AIOF est rattachée à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réputée proche des Frères musulmans, et dont le président, Lhaj Thami Breze, était présent hier à Nantes. La pose de la première pierre a eu lieu en marge de la première rencontre annuelle des musulmans de l’Ouest organisée par l’AIOF à la cité des congrès. Invité d’honneur : le très contreversé Tariq Ramadan dont la conférence sur le thème du « Vivre ensemble en société » a fait salle comble.

OPA sur l’islam de France : Les ambitions de l’UOIF 
Fiammetta Venner Ed. Calmann Levy 2005 
Vitrine française des Frères musulmans, la plus redoutable des confréries musulmanes, les représentantsde l’UOIF  sont régulièrement accusés de tenir un double discours. « Respectueux de la laïcité et des valeurs républicaines côté face. Mais intégristes, antilaïcité et anti-intégration côté pile ». « L’UOIF est porteuse d’une radicalité politique, l’intégrisme et en cela elle est dangereuse. » Cette étude rigoureuse, fouillée et sans exagération inutile, fournit de nombreuses indications sur les liens entre l’UOIF et des intégristes violents, sur ses ramifications étendues et sur les différentes sources de son financement. Fiammetta Venner montre comment l’UOIF a réussi à apparaître plus puissante qu’elle ne l’est réellement, en mettant en avant des associations fantômes et en parvenant à grossir le nombre de ses adhérents.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

mai 2009
D L M M J V S
« Avr   Juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :