//
you're reading...
CUS

La politique d’Israel est parfaitement proportionnée

By ALAN M. DERSHOWITZ In the Wall Street Journal, January 2, 2009
Les actions d’Israel contre Gaza sont justifiées par le droit international, et Israel devrait être félicité de se défendre contre le terrorisme. L’article 51 de la Charte des Nations Unies réserve a toute nation le droit de se défendre contre les attaques armées. La seule limite que le droit international impose a toute démocratie est que ses actions satisfassent le principe de proportionnalité. Depuis la fin de l’occupation de Gaza par Israel, le Hamas a lance des milliers d’obus visant a tuer des civils dans le Sud d’Israel. Les habitants de Sdérot -qui ont subi le plus gros impact de ces attaques- ont a peu près 15 secondes a partir du lancement pour se précipiter dans des abris. Bien que le fait de prendre délibérément des civils comme cible soit un crime de guerre, les terroristes qui tirent sur Sdérot sont si fiers de leurs actions qu’ils dedicacent leurs armes.

Quand Barak Obama visita Sdérot cet été et vit les ruines qu’avaient laissées ces obus, il réagit en disant que si ses deux filles étaient exposées a des tirs d’obus dans leur maison, il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour stopper ces attaques. Il comprend comment les terroristes exploitent la moralité des démocraties.

Dans un incident récent que m’a raconte l’ancien chef de l’aviation israélienne, les services secrets israéliens avaient appris que la maison d’une famille de Gaza était utilisée pour fabriquer des obus. L’armée israélienne avaient donne aux occupants 30 minutes pour partir. Au lieu de cela, le propriétaire appela le Hamas qui envoya des mères portant leurs bébés dans la maison.

Le Hamas savait qu’Israel ne tirerait jamais sur une maison contenant des civils. Ils savaient aussi que si les autorités israéliennes ignoraient la présence de civils et tiraient sur la maison, Hamas gagnerait une victoire du point de vue de relations publiques en paradant les morts. Les obus du Hamas ainsi protèges par ces boucliers humains servirent ensuite contre des civils israéliens.

Ces tactiques ignobles consistant a viser des civils israéliens en se cachant derrière des civils palestiniens ne peuvent marcher que contre des démocraties morales qui se soucient profondément de minimiser les victimes civiles. Elles ne marchent jamais contre des nations amorales comme les Russes dont l’armée a peu de scrupules a tuer des civils parmi lesquels se cachent des combattants ennemis.

L’allégation qu’Israel avait viole le principe de proportionnalité – en tuant un plus grand nombre de terroristes du Hamas que le nombre de civils Israéliens tues par les obus du Hamas – est absurde. D’abord, il n’y a pas d’équivalence légale entre le meurtre délibère de civils innocents et le meurtre délibère de combattants du Hamas. Selon les lois de la guerre, n’importe quel nombre de combattants peut être tue pour éviter le meurtre de ne serait-ce qu’un civil innocent.

Deuxièmement, la proportionnalité ne se mesure pas par le nombre de civils réellement tués, mais plutôt par le risque posé. L’illustration en est donnée par ce qui s’est passé mardi, quand un obus du Hamas a atterri sur un jardin d’enfants a Ber-Sheva, bien qu’aucun enfant ne s’y soit trouve a ce moment la. Selon le droit international, Israel n’est pas requis de permettre au Hamas de jouer a la roulette russe avec la vie de ses enfants.

Quand Israel installe des systèmes d’alarme et construit des abris, le Hamas refuse d’en faire autant, précisément parce qu’ils veulent maximiser le nombre de civils palestiniens accidentellement tués par les opérations militaires israéliennes. Hamas sait par expérience que même un petit nombre de civils tues par inadvertance résultera en une condamnation sévère d’Israel par beaucoup dans la communauté internationale.
Israel le comprend bien et prend des mesures extrêmes pour réduire le nombre de victimes civiles – au point de renoncer a des cibles légitimes qui sont trop proches de civils.

Tant que le monde ne reconnaitra pas que le Hamas commet trois crimes de guerre – (en prenant pour cible des civils israéliens, en se servant des palestiniens comme boucliers humains, et en visant a la destruction d’un état membre des Nations Unies) – et qu’Israel agit par auto-défense et par nécessité militaire, le conflit continuera.

Mr Dershowitz est professeur de droit a harvard. Son dernier livre est « Le cas contre les ennemis d’israel » (Wiley, 2008).

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

janvier 2009
D L M M J V S
    Fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Les News

Flickr Photos

%d blogueurs aiment cette page :